J’ai lu avec beaucoup de plaisir Long week-end de Joyce Maynard,9782264052698,0-1150860 auteur que je n’avais pas encore eu le privilège de lire. Cette histoire se passe en 1987 lors d’un week-end férié de la fin du mois d’août, juste avant la rentrée des classes. Henry et sa mère Adèle vivent tous les deux depuis le divorce de celle-ci. Adèle sort très peu, elle a beaucoup de mal à être en contact avec les gens. Henry a 13 ans, et s’occupe de beaucoup de choses pour sa mère, faire les courses, aller à la banque etc. Là, il n’y a plus le choix Adèle doit sortir au centre commercial pour racheter des habits à Henry pour la rentrée. Au centre commercial Franck aborde Henry et lui demande de le présenter à sa mère. Adèle n’a pas d’autre choix que de l’emmener chez elle. Franck est en fait un détenu qui vient de s’évader, il est blessé et recherché. Commence alors un long week end où ils vont apprendre à s’apprivoiser… Le roman est écrit du point de vue de Henry, ce qui donne une atmosphère particulière au récit, on retrouve ses impressions à lui, ses interprétations et surtout ses émotions d’adolescent en pleine découverte de son corps et guidé par ses hormones (par moment j’ai trouvé que c’était too much !). J’ai beaucoup aimé ce roman où il ne se passe pas grand chose, on se laisse guider par les émotions que les personnages ressentent, on le déguste lentement. Je vous le conseille vivement, d’ailleurs j’ai ensuite pu voir l’adaptation en film sous le titre « Last days of summer », et j’ai apprécié cette adaptation même s’il y a quelques différences avec le roman, elle est très réussie.

voici la bande annonce :

Publicités