blog de deux soeurs passionnées de lectures et de travaux manuels

Archives mensuelles : mars 2014

Ce midi, je vais pouvoir offrir à mon amie Caroline la fameuse robe que j’ai cousu pour sa fille Clémentine. Donc je peux vous dévoiler le résultat dès maintenant car je sais qu’elle ne pourra pas se connecter au blog d’ici midi.

Comme vous l’aviez sans doute deviné, il s’agit du fameux patron « The louisa Dress » de chez Compagnie M. J’ai vraiment craqué pour ce patron et pour toutes les réalisations qui ont été faites sur les différents blogs. Le patron commence dès la taille 1 an jusqu’à la taille 10 ans. Je vais donc avoir tout le temps de l’amortir. En plus, on peut vraiment s’amuser avec ce patron qui propose différentes versions, avec empiècement sur les côtés, dos en deux morceaux ou bien en seul morceau, manches 3/4 ou manches courtes… Selon le choix du tissu, on peut coudre une robe d’hiver ou encore d’été.

pour ma part, j’ai choisi la taille 18 mois pour Clémentine qui vient d’avoir 1 an afin qu’elle puisse profiter de sa petite robe tout l’été. J’ai donc opté pour une version manche courte et j’ai choisi de commencer par une robe toute simple. Comme j’ai utilisé du jersey pour le haut de la robe, j’ai même poussé le vice de la simplicité en choisissant de faire un dos en un seul morceau comme pour le devant. Il n’y a donc pas d’ouverture dans le dos. Le tissu étant élastique, j’espère que la tête de Clémentine pourra passer sans problème dans l’encolure. (sinon, je serais obligé de faire une fente dans le dos…)

DSC05670

La robe est cousu en jersey banane de chez France Duval Stalla et la poche est en liberty Fitzgerald. Les bouton ainsi que le passepoil bleu ciel ont été chinés lors de puces de couturières.

Pour la doublure, j’ai seulement coupé une parementure pour le dos et une autre pour le devant. J’ai fixé ces parementures avec un point fantaisie de ma machine à coudre. J’aime beaucoup le résultat. J’ai utilisé ce même point fantaisie pour l’ourlet des manches et du bas de la robe.

DSC05675 DSC05674 DSC05673

Au dos, j’ai rajouté un carré de liberty ainsi qu’une petite étiquette, histoire de faire un rappel du tissu de la poche et pour apporter une petite touche de personnalisation à ce dos tout jaune.

DSC05672

Comble du désespoir, lorsque je me suis aperçu que mon carré n’était pas droit. Et oui, c’était la première fois je que cousais du jersey. Tout s’était super bien passé jusqu’à cette erreur fatale. Le jersey étant extensible, je ne me suis pas rendu compte que mon étiquette avait bougé. Je crois bien que j’ai failli tout jeté à la poubelle après ça. J’ai longuement réfléchie, enfin j’avais plutôt le regard vide en réalité devant ce dos. Je ne pouvais pas tout défaire au risque de me retrouver avec un énorme trou dans le tissu. Et puis j’ai tenté de camoufler cette erreur en cousant un bouton sur le coin inférieur droit du carré. En rentrant du travail, Monsieur n’y a vu que du feu. En tout cas, ça ne lui a pas sauté aux yeux. Alors on verra bien le verdict tout à l’heure lorsque le cadeau sera ouvert…!!!

Voilà, je crois que nous avons fait le tour de cette robe. Le bilan est quand même très positif. Et je pense refaire cette robe en version hiver cette fois ci pour la puce dans la taille un an.

Julie

Publicités

Bonjour

voici trois romans ados que j’ai lu ces derniers temps :

Tout d’abord, le sang de l’épouvanteur, T.10 de Joseph Delaney aux editions Bayard jeunesse.9782747038577, 0-1866974

Ce livre fait parti d’une de mes séries fétiches, j’adore cette série. Il n’y a aucune lassitude malgré le nombre de tome paru, j’accroche toujours autant. Les livres deviennent de plus en plus sombres au fur et à mesure que l’histoire avance et on sent que le prochaine tome va être dur pour notre petit coeur. C’est une série faite pour vous si vous aimez les histoires qui font peur, les sorcières et autres créatures obscures, les héros qui ne sont pas lisses mais qui ont des failles… je dirai qu’une chose vivement la suite !!!

 

 

 

 

 

9782732463414, 0-1900016 Attirance et confusion de Simone Elkeles aux editions Lamartinière jeunesse.

C’est le premier tome d’une trilogie. Une romance pour ado, mais pas gnangnan du tout que j’ai lu  quasiment d’une traite. je ne connaissais pas cette auteure, du coup j’ai envie de découvrir les autres livres  qui sont parus.

L’histoire est celle de Derek et Ashtyn, deux caractères bien trempés, qui vont jouer au chat et à la souris  pendant tout le roman. Ashtyn est capitaine de son équipe de football américain et la seule fille de son  équipe, elle a un petit copain, bref sa vie est bien tracée, mais voilà que déboule Derek, le beau-fils de sa  grande soeur qui revient s’installer avec Ashtyn et son père pendant que le père de Derek est en mission  pour la Navy dans un sous-marin. Derek est un ancien joueur de football américain, mais il a renoncé à  jouer depuis le décès de sa mère. Leur rencontre va faire des étincelles !!

J’ai aimé l’alternance des chapitres vu par Derek ou Ashtyn, du coup on peut suivre l’évolution de leurs  sentiments, même si des fois c’est frustrant et qu’on voudrait les secouer et leur ouvrir les yeux. J’attends  la suite avec impatience, ne sachant pas si l’auteur va se centrer sur un des personnages de l’équipe de foot  d’Ashtyn ou si on va continuer avec le couple Derek et Ashtyn.

 

L’accident d’Agnès Aziza aux editions Gründ9782700031423, 0-1162040

Petit roman d’une cinquantaine de pages percutant et très émouvant.

Vanessa et Henri sont deux frères et sœurs qui se chamaillent comme tant d’autre, ce matin là au petit déjeuner c’est  ce qu’ils ont fait, puis Vanessa est partie au collège alors qu’Henri a pris son scooter pour aller à son lycée, et ce fut le dernier moment où elle l’a vu vivant, en effet il s’est fait renversé par une voiture et il va mourir des suites de cet accident. Vanessa va alors décrire la façon dont elle ressentie l’annonce de l’accident, puis celle du décès et enfin l’enterrement. C’est un livre poignant qui ose aborder le sujet de la mort sans voyeurisme tout en sensibilité, j’ai vraiment adoré.

 


Et voilà une troisième semaine qui s’achève. Il y a eu du soleil et de la pluie, la baisse des températures nous a rappelé qu’on était encore au mois de mars et qu’il fallait faire attention et bien se couvrir.

Samedi, a été une journée consacrée aux projets familiaux puisque nous nous sommes rendu en famille sur le chantier de notre futur appartement pour voir l’avancée des travaux. Il va falloir attendre encore quelques mois avant de pouvoir emménager dans notre futur nid douillet. En attendant, nous serons donc un peu à l’étroit lorsque la puce sera là car elle devra dormir dans notre chambre.

DSC05593

Dimanche, Théo avait à nouveau envie de cuisiner avec moi. On a fait un gratin dauphinois et des muffins au Nutella et à la banane. J’ai ressorti pour l’occasion un tablier que je lui avait cousu il y a 2 ans et je crois bien qu’il va falloir que je rajoute sur ma « to do liste » un nouveau tablier car celui qu’il porte sur la photo est bien trop petit pour lui. Tout était très bon, et Théo s’est régalé.

DSC05575 - Copie

Lundi, tout le monde a repris le chemin du travail ou de l’école et j’ai passé la journée à trainasser chez moi. Je me suis enfilée une bonne dizaine d’épisodes de » switched ». J’ai bien accroché à cette série. Entre deux épisodes, j’ai admiré mon camélia qui est en bouton et qui ne va pas tarder à fleurir. Cette journée a été bien reposante.

DSC05625 - Copie

Mardi, on prend soin de soi, on se fait une manucure et puis on file chez le coiffeur pour se faire couper les cheveux bien court. En prévision de l’arrivée de la puce, je voulais une coupe pratique et puis j’avais envie de changer de tête aussi. Se faire chouchouter par son coiffeur ça fait vraiment du bien.

DSC05616 - Copie

Mercredi matin, au moment où Théo s’est habillé, je me suis aperçu que le petit loulou avait bien grandi. Ses T-shirt avait tous  l’air d’avoir des manches 3/4 et certains pantalons laissaient dévoiler le haut de ses fesses à chaque fois qu’il se baissait pour jouer. Bon ben alors il était donc temps de permuter les habits de sa commode pour enlever la garde-robe en taille 4 ans et pour la remplacer par celle en taille 5 ans. Et comme dit mon fils « moi j’ai grandi, et mes T-shirt eux ils peuvent pas grandir  »

DSC05668 - Copie

Jeudi, je me lance dans un nouveau projet. Un vrai défi pour moi car ce projet c’est du crochet. Je suis débutante dans cette activité. Alors pour l’instant vous avez une photo de ce que j’ai déjà crocheté en une matinée. La suite ce sera pour plus tard…Bon vous aurez reconnu des pieds, donc vous pouvez imaginer que le fameux projet aura un corps et une tête aussi !! Vous les aviez reconnu hein ???

DSC05666 - Copie

Vendredi, j’ai réalisé un cadeau pour la fille de mon amie Caroline. Elle s’appelle Clémentine et elle a eu 1 an il y a deux semaines. Comme je n’ai pas encore pu lui donner son cadeau et que je sais que Caro vient voir régulièrement ce qui se passe sur le blog, je ne peux pas encore vous montrer le cadeau. Alors, j’ai juste pris une photo d’un bout du vêtement et je vous laisse réfléchir à ce que cela peut bien être. Petit indice, en ce moment, on en voit partout sur les blogs. Et puis c’est un vêtement de fille. Alors ??? Vous avez trouvé ?

DSC05664 - Copie

La semaine de travail et d’école pour mes deux hommes est maintenant terminée. Place au week-end.

Alors excellent week-end à tous eux qui suivent ce blog et à très vite.

Julie


Lorsque j’ai cousu l’étole de la grand-mère de mon mari, ma sœur a tout de suite dit qu’elle aurait bien aimé avoir la même. Alors, comme il me restait assez de tissu pour en faire une deuxième, j’ai refait cette étole ce matin. Au lieu de mettre de la dentelle de chaque côté, j’ai cousu une bande à franges couleur argentée.  Je trouve que c’est l’accessoire indispensable du printemps. Après avoir porté nos grosses écharpes pendant tout l’hiver, il est temps de ressortir les étoles en tissu qui protège quand même des matinées encore un peu fraîche.

DSC05634

DSC05628

J’aime beaucoup le résultat. Je vais donc pouvoir lui offrir son étole le dimanche 5 avril prochain lorsqu’elle viendra à Lyon pour assister au quai du polar.

Pour celles qui souhaiteraient réaliser ce type d’étole, je vous propose un petit tuto :

Pour une étole d’environ 150 cm de long sur 27 cm de large, il vous faut :

deux rectangles pour le tissu en liberty de 28 cm par 126 cm (marge de couture comprise)

quatre rectangles pour le tissu étoilé de 28 cm par 26 cm (marge de couture comprise)

étape 1 : épingler endroit contre endroit de chaque côté du grand rectangle en liberty un rectangle étoilé et répéter l’opération avec le grand rectangle en liberty et le 2 rectangles étoilés restants. Piquer à un cm du bord. Même si le liberty ne s’effiloche pas, j’ai quand même fait un point zig zag sur toutes les coutures pour consolider l’ouvrage.

Etape 2 : assembler endroit contre endroit les deux faces de votre étole et piquer tout autour en laissant sur un des deux petits côtés une ouverture d’environ 5 cm pour pouvoir retourner votre travail sur l’endroit. Surfiler également sur tout le tour.

Etape 3 : retourner l’étole sur l’endroit, bien repasser votre ouvrage pour écraser les couture et faire ressortir les pointes. A ce stade il faut aussi en profiter pour bien repasser le pli de l’ouverture, ce qui vous permettra de refermer plus facilement votre étole.

Etape 4 : Coudre une bande de dentelle, de franges, de biais. Ce que vous voulais. Lors de la couture de l’élément de votre choix, vous allez en profiter pour coudre également la partie restée ouverte précédemment. Cela vous évite d’avoir à faire une couture exprès.

Votre étole est maintenant terminée.

J’espère que mes explications seront assez claires. Comme c’est la première fois que je fais un tuto… N’hésitez à me poser vos questions en cas de doutes.

Julie


Bonjour

juste un petit mot pour vous dire que je serai au quai du polar à Lyon le dimanche 6 avril.

J’ai hâte, ce sera une première pour moi !!! Je vais essayer d’avoir une dédicace de Camilla Lackberg que j’adore. 

quaisduPolar_l


Jeu de patience de Jennifer L. Armentrout aux Editions J’ai lu est un livre de romance young adult pas déplaisant du tout, j’ai même passé un 9782290080672,0-1849551bon moment de lecture. Je ne sais pas si c’est le printemps mais j’avais envie d’une lecture légère et j’ai été comblée. L’histoire débute avec la rencontre de Avery et Cam. Cette rencontre a lieu à la fac où Avery percute Cameron avant d’aller en cours, ça va être le début d’un chassé croisé entre eux. Avery a fuit sa famille, elle est partie aussi loin qu’elle le pouvait. Elle nous dévoile au fil du roman le traumatisme qu’elle a subi 5 ans en arrière et qui va l’empêcher de s’engager pleinement avec Cam. Je vous recommande cette lecture si vous avez envie de lire une belle romance, qui n’est pas trop gnangnan. Par contre je n’ai pas aimé la couverture du livre qui en plus est bien trompeuse, car on pense que ça va être un livre érotique, mais ce n’est pas du tout le cas.

A bientôt

Valy


Cette semaine a été moins fatigante que la semaine précédente car je n’ai pas fait beaucoup de trajets. Mais au final j’ai quand même été bien occupée. Pourtant, j’ai des épisodes de séries à regarder en stock, de la lecture et des projets d’activités manuelles… Au lieu de ça, cette semaine j’ai été beaucoup en vadrouille. En même temps, il fallait bien profiter de ce beau soleil parce qu’il paraît qu’il va pleuvoir demain.

Alors, samedi dernier, vous le savez, j’étais chez valy. Ma sœur et ma nièce ont sorti le tablier pour Théo et il les a aidé à préparer le repas du midi. Lui qui au début n’était pas très emballé à l’idée de manger du riz bolognaise, a finalement dévoré son assiette, tant il était content d’avoir cuisiné.

DSC05476

L’après-midi, nous sommes retournés au ski pour que Théo puisse à nouveau utiliser le fil neige. Cette fois, il a skié avec ses deux cousines sous nos yeux admiratifs car il avait fait d’énormes progrès par rapport à la veille. Il était beaucoup plus sûr sur ses jambes et ne voulait plus s’arrêter. Avec ma sœur on est resté en bon public, mais cette fois Valy avait prévu la chaise de camping pour la grosse mémère que je suis. Du coup, c’était génial. J’avais l’impression d’être une VIP au pied des pistes.

DSC05500

DSC05483

Dimanche, retour à Lyon dans l’après-midi. Le soir il a fallu préparer le cartable pour la rentrée des classes du lendemain.

Lundi, j’ai cuisiné des lasagnes au saumon et aux épinards. Mmmmmm, un régal!!!!. Je sais  pas pour vous, mais moi depuis que j’ai goûté aux fruits et aux légumes du marché, je ne pourrais plus jamais en acheter en grande surface. Depuis la naissance de mon fils, je fais très attention à ce qu’on mange à la maison. Mon maraicher est top. Maintenant, il me connaît bien et me garde toujours mes œufs dans le camion pour que j’en ai. Ben oui, j’ai du mal à me lever tôt le dimanche matin. Alors à 10h, il n’a déjà presque plus rien à vendre. Du coup il me garde de côté mes légumes. Une fois encore, on se sent comme une VIP du marché. Alors pour en revenir aux épinards. Vous vous en doutez, ils étaient succulents, et du coup mes lasagnes aussi !!!!

DSC05519

Mardi, j’avais rendez-vous à l’hôpital le matin pour la visite du 8ème mois de grossesse. Ensuite, je suis allée me promener sur la place Bellecour et j’ai fait un petit détour par gilbert joseph pour m’acheter des bouquins d’occasion sur la cuisine et sur le jardinage. J’avais rendez-vous à 12h avec une amie pour manger à la terrasse d’un café et en l’attendant, je me suis installée pour commencer à bouquiner mes nouveaux achats au soleil.

DSC05528

DSC05530

Mercredi, j’ai emmené mon fils à la danse.  Oui, oui, vous avez bien entendu, mon fils fait de la danse. En réalité, c’est de l’éveil corporel. Bon, je dois dire qu’il est le seul garçon du cours et qu’il est le  seul revêtu d’un T-shirt tracto-pelle au milieu de toutes ses copines en justaucorps violet. Mais c’est pas grave, il s’éclate et il a appris énormément de choses. J’ai promis à son père que l’année prochaine il ferait du judo… =) Du coup en l’attendant, j’ai commencé un nouveau livre. C’est le tome 4 du protectorat de l’ombrelle. J’adore cette série. Ca parle de loups-garou et de vampires au 19ème siècle et l’héroïne est une jeune femme très distinguée qui n’est pas tout à fait normal puisque lorsque un vampire ou un loup-garou la touche, ils perdent leur capacité à être vampire ou loup-garou. Je vous conseille vivement cette série.

DSC05531

Jeudi, j’avais mon premier cours de préparation à la naissance. Même si c’est mon deuxième, je trouve que c’est bien de se remettre dans l’ambiance. J’ai apprécié ce premier cours. En rentrant j’ai préparé les gaufres pour la classe de mon fils. En bonne maman, je m’étais inscrite sur la liste pour le goûter du carnaval qui a eu lieu ce matin. C’est chouette d’avoir du temps à consacrer à son fils. C’est l’un des avantages du congé maternité. On peut jouer au rôle de la maman qui ne travaille pas et profiter de ces moments précieux avec son enfant.

DSC05532

Ce matin, j’ai donc emmené mon fils à l’école et j’ai pu le regarder faire le tour du quartier avec ses camarades alors que les autres parents étaient obligés de repartir pour aller travailler. Vous avez vu un peu ce beau militaire. Théo était super content d’avoir sa maman et moi aussi j’étais super contente d’être avec lui. Et voilà, maintenant je vais vous laisser car j’ai promis à Théo d’aller le chercher plus tôt ce soir chez sa nounou. Je vous dis à bientôt.

DSC05537

Julie