blog de deux soeurs passionnées de lectures et de travaux manuels

Archives mensuelles : février 2014

En ce mercredi bien pluvieux, j’ai terminé de coudre la trousse à maquillage de ma nièce, Perrine. Et oui, je suppose que vous aussi vous avez des nièces, sœurs, copines, amies qui de temps à autre font appel à vos talents de couturière pour réclamer quelques créations. Et c’est avec grand plaisir que nous nous attelons à la tâche…

Alors, la commande était très simple. Perrine, (qui n’est autre que la fille de ma sœur Valy) m’a demandé une trousse à maquillage. Je n’ai pas mis longtemps pour trouver mon bonheur sur la toile avec un super tuto réalisé par Louise

J’ai donc suivi dans un premier temps les instructions à la lettre et au final la fameuse trousse s’avérait un tout petit peu trop petite. Qu’à cela ne tienne, j’en ai réalisé une deuxième en doublant la dimension de la hauteur de la trousse. Comme ça, ma nièce aura deux trousses de deux formats différents pour ranger tout son barda de petite nana de 20 ans.

DSC05136
DSC05134DSC05135

 

 

 

 

 

 

Afin d’assortir l’ensemble, j’ai inversé les tissus de doublure et d’extérieur pour chacune des trousses. j’avais ces tissus dans mon stock depuis très longtemps. Ils avaient été achetés à l’atelier des ABCdaires situé à LYON rue de la Charité lors d’un cours d’initiation à l’appliqué. Et puis j’ai rajouté un petit bout de cordon bleu à la fermeture éclair pour que ce soit pratique à fermer et à ouvrir.

DSC05131

DSC05133

Voilà, il n’y a pas grand chose à rajouter. La réalisation est ultra simple. Je conseille vivement ce tuto à celles qui ont un peu peur de débuter la couture.  Y a plus qu’à offrir ces deux trousses à la miss et espérer qu’elle sera contente du résultat. (en général c’est toujours un peu l’angoisse quand c’est pour offrir…)

Pour vous parler de tout autre chose, le compte à rebours à commencer. Et oui, il ne reste plus qu’une semaine et demi avant le début de mon congé maternité : ouf !!!! J’ai hâte… Pour celles qui connaissent le blog de Mathilde, j’ai adoré lire ses messages intitulés « la vrai vie » parce que ce sont ces petits moments de rien du tout qui nous apportent tant.  J’ai moi aussi envie d’écrire un article par semaine contenant une photo par jour de ces fameux petits moments magiques ce qui me permettra de garder une trace de ce congé prénatal. En attendant l’arrivée de la puce, vous aurez donc droit à un article tous les vendredi soir retraçant la semaine écoulée (du samedi au vendredi). Le premier article sera donc publié le vendredi 14 mars.

J’espère que vous aurez autant de plaisir à lire ces articles que j’en aurais à les écrire.

D’ici là, il y aura d’autres articles pour vous montrer mes nouvelles réalisations =)

Très bonne fin de journée à tous le monde et à bientôt

Julie

Publicités

Bonjour à tous

Je n’avance pas beaucoup dans mes lectures en ce moment car j’ai eu beaucoup de travail la semaine dernière, je devrais avoir un rythme un peu plus paisible cette semaine. Du coup j’ai lu une BD et un album ce week-end.

Commençons tout d’abord par la BD : Quatre sœurs : Hortense, Tome 2 de Cati Baur et Malika Ferdjoukh aux éditions Rue de Sèvres.

9782369810490,0-1850017

Le premier tome s’intitule : Enid. C’est une adaptation de la série éponyme de 4 romans pour ado de Malika Ferdjoukh publiée à l’école des loisirs : Enid, Hortense, Bettina, Geneviève. Il en existe une intégrale. C’est une série que j’avais adoré lire, elle raconte l’histoire de cinq sœurs orphelines qui vivent dans une grand maison familiale en Bretagne. On vit leur quotidien et leurs préoccupations à travers le point de vue d’une des sœurs. Ici on vit l’histoire avec le regard de Hortense qui a 11 ans. Avec la BD j’ai retrouvé avec plaisir tous les personnages de cette merveilleuse série, on pleure, on rit bref c’est la vie qu’a réussie Cati Baur à croquer dans son adaptation, c’est une vraie réussite.

 

 

 

Pour l’album, c’est un petit clin d’oeil pour ma soeur Julie qui attend son second enfant comme vous le savez : Petit Minus de séverine Vidal et Cécile Vangout aux éditions l’élan vert, collection les petits m.

9782844552549,0-1514997

C’est un album tout doux que j’ai adoré, pour préparer, parler de la naissance d’un petit frère ou petite sœur. La narratrice de l’histoire se rappelle la grossesse de sa maman alors que son papa vient la chercher pour aller à la maternité. A découvrir.

A bientôt

Valy


Lors de ma visite de contrôle de mon 7ème mois de grossesse à l’hôpital où je dois accoucher, il m’a été remis la liste des affaires à emporter à la maternité pour le jour J. Dans cette liste, il est indiqué que je dois me munir de 5 bavoirs. Et là je me suis tout de suite dis qu’il fallait que je couse les bavoirs en question. Pour une deuxième grossesse, on stress moins, on se dit qu’on a déjà tout et qu’il n’y a rien besoin d’acheter.

Sauf que pour les bavoirs, mon fils a eu droit à des petites voitures et autres motifs spécifiquement masculin. Et puis de toute façon, les bavoirs ayant bien servi, il ne sont pas en très grande forme. Ni une ni deux, pendant la sieste de mon aîné de cet après-midi, j’ai sorti mes coupons et ai pioché dedans pour confectionner des bavoirs bien ROSES avec des tissus liberty à FLEURS. Enfin bref, des vrais bavoirs de petites filles.

DSC05114

DSC05118

Pour le modèle, je n’ai pas cherché longtemps . A la naissance de mon fils j’ai expérimenté les bavoirs à scratch, certes très facile à attacher mais insupportable dans la machine à laver (surtout ne jamais laver ses collants et les bavoirs à scratch ensemble : grosse erreur =(  ) et les bavoirs avec les liens ou les boutons qui ne sont pratiques qu’à partir du moment où l’enfant tiens tout seul assis ; j’ai ensuite découvert le patron de Vanessa Pouzet « & Hop« . Ce fut la révélation. Ce patron de bavoir est tout simplement génial.  Je vous le recommande vivement. il suffit d’enfiler la partie du bavoir en pointe dans la fente.

DSC05120

DSC05116

Pour les tissus vous avez sans doute reconnu le tissu étoile de « aime comme marie », et les liberty, celui avec les petites souris avait été acheté à MONDIAL TISSUS.

Voilà pour la présentation de ces petits bavoirs fifilles. Je vous dis à très bientôt.

Julie    

DSC05121


Bonjour

Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler de mes derniers coups de cœur d’albums jeunesse que j’ai pris plaisir à lire, il y en a pour tous les âges.

Ours blanc a perdu sa culotte, Tupera Tupera chez Albin Michel Jeunesse :9782226251800,0-1906062

« Ours blanc est stupéfait : il a perdu sa culotte ! Il ne se rappelle même plus à quoi elle ressemble… Aidé par son ami Souris, il se lance à sa recherche. Les deux compères croisent au cours de leur quête une multitude de culottes : hélas, ce n’est jamais la bonne. »

La culotte est découpée à chaque page et elle a donc un format différent selon l’animal qui est questionné, j’ai trouvé ça très drôle et rafraîchissant, on découvre différents animaux, les couleurs… petit bonus le livre porte une culotte amovible !! A partir de 2-3 ans.

A la sieste, Iris de Moüy, chez l’Ecole des loisirs :9782211214131, 0-1794840

« Personne ne veut faire la sieste.Chacun a une bonne raison pour ne pas se coucher.
Le crocodile dit que c’est pour les bébés, le singe rétorque qu’il est trop occupé et la hyène rit bêtement ! 
Comment ces animaux de la jungle vont-ils s’endormir ? »

Vous l’aurez compris c’est un album pour les tout-petits qui ne veulent pas faire la sieste, on retrouve ici toutes les bonnes raisons qu’ils nous donnent pour ne pas aller se coucher. C’est très drôle, je pense que les enfants vont s’y retrouver (et les parents aussi), en plus ils découvrent les animaux de la jungle. J’ai aimé les illustrations sobres mais réalistes, tout en finesse.

Les p’tites poules et la grande casserole, Christian Heinrich et Christian Jolibois chez Pocket Jeunesse

9782266228213, 0-1447450

« Cette nuit-là, une chose étrange apparaît dans le ciel au-dessus du poulailler : une grande casserole !Pour Pédro le Cormoran, c’est un sinistre présage. Sauve-qui-poule général à la basse-cour ! Carmen, Carmélito, Bélino et leurs copains vont tous finir à la casserole ! C’est alors qu’ils croisent sur leur chemin un colporteur venu d’Orient. L’étonnant voyageur a dans ses bagages une merveille qui va chambouler la vie des P’tites Poules… »

C’est la douzième aventures des p’tites poules et j’adore toujours autant, il y a beaucoup de jeux de mots et d’humour dans ces histoires, à dévorer à partir de 6 ans.

Les très petits cochons, Angélique Villeneuve chez Seuil Jeunesse9791023500608, 0-1707334

« Il était une fois trois très petits cochons, Jambon, Rillette et Lardon, qui, lassés de devoir ranger leur chambre, décidèrent de quitter leur famille pour construire leur propre maison. L’un la fit de pailles, l’autre de pain grillé, le troisième d’indestructibles morceaux de sucre. De son coté, l’affreux loup vorace se mit à rêver de transformer les cochons en casse-croûte bien assaisonnés… « 

Les illustrations sont fantastiques ce sont des photos d’objets de la vie quotidienne qui sont mis en situation. C’est une adaptation des trois petits cochons et c’est vraiment très drôle. A partir de 4 ans pour vraiment comprendre les jeux de mots et ne pas avoir trop peur du loup…

Jungle, Vincent Pianina chez Gallimard jeunesse9782070652204, 0-1747507

« Un explorateur ne visite pas, il ne voyage pas, non : il… EXPLORE ! Alors, s’enfoncer dans la jungle, vous pensez bien, c’est le rêve… ou bien le cauchemar : ça dépend des jours et des… pages ! »

C’est un vrai coup de cœur cet album qui est très riche, tant par ces illustrations colorées que par son côté livre-jeu où il faut chercher les différences au sein des pages. Celles-ci représentent 7 situations dans lesquelles se retrouvent notre explorateur. Mais quel humour !! A partir de 3 ans.

L’œil du pigeon, Séverine Vidal chez Sabarcane9782848655963, 0-1642853

« Salut. Moi, c’est Léon.
Je suis le pigeon de l’histoire : celui qui regarde, observe, suit des yeux, contemple.
Et des histoires à raconter, j’en ai épais comme un dico : histoires drôles, sombres affaires, roman d’amour et série à suspense : il suffit de demander ! Je suis votre homme.
Enfin, votre pigeon, quoi. »

J’ai adoré cette histoire d’amour, de rencontres entre Youri et Rose du point de vue d’un pigeon. Oui, parce que ces deux là ce sont croisés pendant des années sans se voir réellement, mais heureusement notre pigeon préféré veillait au grain… Là encore beaucoup d’humour, des illustrations tendres. A savourer même si la Saint Valentin est déjà passée. A partir de 5 ans.

Vous n’en avez pas encore marre ? Alors un petit dernier pour la route…

Mes petits héros, Xavier Deneux chez Milan jeunesse :9782745963888,0-1726823

« Un album tactile, en volume et en creux, présentant les héros des tout-petits : Batman, le prince et la princesse, les sorcières, les pirates, etc. »

Cet album fait parti de la collection « les imagiers gigognes » il y a 12 titres parus à ce jour. j’ai eu entre les mains mes petits héros et celui sur les transports. J’ai beaucoup aimé le principe de l’objet de la page qui s’emboîte dans l’autre page, telle une poupée gigogne. Ces imagiers sont solides, en gros carton, on peut donc les mettre entre des toutes petites mains. A découvrir absolument.

Voilà j’en ai fini pour aujourd’hui à très bientôt pour de nouvelles aventures livresques


Salut tous le monde,

J’avais envie depuis longtemps de tester la technique du rang raccourci. Je sais, je sais… je suis à la bourre car ça fait un moment que ce classique de la brassière a été vu et revu sur la blogosphère. Alors voilà, J’ai enfin tricoté la mienne. J’ai jeté mon dévolu sur le modèle n°27 du catalogue Phildar automne-hiver 2013/2014 (catalogue n°93). J’ai utilisé la laine préconisé par Phildar, à savoir la qualité Zéphyr. Elle est toute duveteuse et toute douce. J’ai beaucoup aimé tricoter avec cette laine. La couleur est chinée dans les tons de rouille.

 

DSC05107

DSC05106

J’ai tricoté la brassière en taille 6 mois et je me suis vraiment régalée à faire ce modèle qui se tricote en une seule pièce. J’ai apporté une petite modification au modèle d’origine car je souhaitais que la brassière se boutonne sur le côté et pas au milieu comme cela est prévu dans la modèle. J’ai donc tricoté un devant plus grand que l’autre.

Les petits boutons avaient été chinés dans un vide grenier il y a fort longtemps. J’ai attendu toute la journée pour essayer de faire des photos avec une belle luminosité. Mais aujourd’hui c’était peine perdu car il a fait gris du début à la fin. Alors tant pis !!!

Voilà le week-end qui s’achève. Mais je suis contente car il ne me reste plus que 3 semaines avant le début de mon congé maternité, et à partir de demain, je vais travailler avec des horaires aménagées. Je vais pouvoir finir à 17h au lieu de 18h30 et ça c’est génial. Alors très bonne semaine à tous le monde et à très vite sur le blog.

Julie


Travail soigné de Pierre Lemaitre chez le livre de poche, est le premier tome d’une trilogie consacrée à Camille Verhoeven, commandant de la brigade criminelle de Paris.41NuDQgkT3L._

J’ai connu la plume de Pierre Lemaitre avec son dernier roman : Au revoir là-haut, prix Goncourt 2013 qui se passent à la fin de la première guerre mondiale et j’avais beaucoup aimé. Du coup l’envie de découvrir ses précédents romans (tous des polars) m’a titillé. Eh bien je ne suis absolument pas déçue.

Dans ce premier tome on a affaire à un tueur en série qui met en scène ses crimes selon des romans policiers, crimes très gores. On va faire la connaissance de la femme de Camille, Irène, enceinte de 8 mois, de Louis, jeune, riche et cultivé, Armand, pingre mais qui ne lâche rien et Maleval. Ils vont mener l’enquête tambour battant, c’est une véritable course contre la montre. Evidemment je me suis précipitée sur le deuxième opus Alex qui démarre très fort !!

A bientôt pour la suite…


Finalement j’ai continué sur ma lancée de découverte de romans ados, j’ai donc lu Tes mots sur mes lèvres de Katja Millay, Fleuve Editions collection Territoires.

51lw3HqFcqL._

C’est un coup de cœur pour moi, j’ai aimé le style de l’auteur qui nous entraîne dans l’histoire comme dans un roman policier. Ce roman est à deux voix celle de Josh et celle de Nastya

Nastya ne parle plus depuis plusieurs mois, elle vient vivre chez sa tante pour aller dans un nouveau lycée où personne ne l’a connait. Elle va rencontrer Josh Bennett, qui a comme elle, un passé lourd et douloureux. Ils vont petit à petit s’apprivoiser…

On sent que Nastya a vécu quelque chose de grave, mais on aura les informations bribe par bribe et on reconstruira l’histoire de Nastya à la manière d’un puzzle. Je vous recommande de vous précipiter sur cette pépite.

A bientôt

Valy